GL Archerie

D’après des découvertes archéologiques, l’histoire des premiers arcs remonterait à la préhistoire. Mais il est toutefois difficile de définir une époque précise.

Avec le temps, les civilisations du monde ont développé l’archerie que ce soit pour la pratique de la chasse ou comme moyen de défense en cas de guerre.

En Europe occidentale, les archers ont commencé à s’accroître chez les romains, au temps de Jules César, avec l’expansion de son empire.

En France, au 5ème siècle, les archers étaient de plus en plus nombreux dans les rang militaires.

Au 15ème siècle, et pendant la période de la Renaissance, le tir à l’arc s’est développé en tant que loisir en France et en Europe. Tous les ans, des jeux étaient organisés dans les villes. Le but du jeu était de viser des cibles en forme d’oiseaux fixées en hauteur.

Au Moyen Age, Charles 5 à fondé la compagnie de francs-archers. Leur rôle était de défendre les villes des ennemis extérieurs en cas d’attaque.

C’est après la Révolution française, qu’à été dissout cette compagnie. Tous les archers ont été affilié à la garde nationale.

C’est en 1797 que le tir à l’arc est devenu officiellement un jeu en France. Dans le reste de l’Europe, cette arme de guerre a aussi disparu pour laisser place aux armes à feu.

Aujourd’hui, le tir à l’arc est reconnu comme sport international et à sa place aux jeux Olympique. Beaucoup d’associations sportives proposent des cours de tir partout en France. L’arc s’est développé et a donné naissance à différentes formes : l’arc d’initiation (pour l’apprentissage), l’arc classique (le plus pratiqué en France), l’arc à poulie (pour la chasse ou le tir sur cible) et l’arc oneida (commercialisé en Amérique du Nord pour la chasse).